Comment accueillir son cheval au prés sans risques ?

Publié le : 07 octobre 20213 mins de lecture

S’occuper d’un animal est une tâche qui ne convient pas à tout le monde. Pour cela, il faut vraiment beaucoup de responsabilités, car la vie de l’animal ou des animaux est entre vos mains. Tout doit être pris en compte les besoins de l’animal et votre capacité à combler ces besoins. Il y a plusieurs variables : la nourriture que vous lui donnez, l’endroit où il va habiter, les soins dont il a besoin, les particularités que vous devez prendre en compte à son propos, les exercices physiques qu’il lui faut, les attitudes qu’il faut avoir avec lui, mais aussi l’affection que vous vous devez de lui donner. 

S’occuper d’un chien ou chat est peut-être plus facile, mais lorsqu’il s’agit d’un cheval la tâche devient plus complexe.

La question de l’endroit d’habitation est très importante

Accueillir son cheval chez soi est une décision qui demande d’être complètement consciente de tout ce que cela implique. Pour un cheval, la donne est complètement différente, vous n’auriez pas la possibilité de juste le mettre dans votre jardin, il vous faut un terrain assez grand. Il faut que le terrain soit vaste pour permettre au cheval de galoper librement et sans grande restriction en dehors des balades extérieures. Plus le terrain est grand moins il demande de l’entretien. 

Il faudra aussi penser à l’abri ou au box du cheval, un point vraiment indispensable pour les mauvais temps et les moments de repos à l’ombre et en convalescence.

Le point sur la nourriture

La nutrition de votre cheval doit être un point clé pour assurer sa sécurité, sa survie et sa bonne santé. Il faut une alimentation équilibrée et riche pour pouvoir subvenir aux nutriments que votre cheval a besoin. Il y a la question du foin, il vous faudra une grande quantité de foin par jour pour pouvoir rassasier votre cheval. 

À cela, il est vivement conseillé d’ajouter certains nutriments comme des carottes et aussi des compléments alimentaires selon les besoins physiques bien évidemment. N’oubliez pas aussi l’hydratation de votre cheval.

Les petits soins qui font la différence

N’oubliez pas de prendre en compte la santé de votre animal. Demandez conseil à votre vétérinaire pour vous indiquer les bons réflexes à avoir en cas d’incident. Il pourra aussi vous permettre de faire vacciner ou vermifuger votre animal. 

Il faudra aussi adapter votre mode de vie à celui du cheval, car il demande beaucoup d’attention, vous pourriez faire appel à un professionnel pendant quelque temps pour vous élaborer une routine adéquate.

Plan du site