Comment bien stocker l’alimentation de son cheval ?

Stocker l’alimentation de son cheval n’est pas une mesure facile. Avant toute chose, leur nourriture tient beaucoup de place. Puis il y a le fait qu’on ne peut pas conserver de la même manière les granulés et le foin. Il faut stocker l’un hermétiquement pour ne pas perdre sa valeur nutritive tandis que l’autre doit être vantilé. Allons voir de plus près la façon dont on peut procéder pour garder ces deux types de repas.

La conservation du foin

Pour le protéger le foin de l’humidité et de la moisissure, ce qui le rendrait moins appétant et dommageable pour le cheval, il est important de choisir un lieu sec. Puis, faites en sorte de ne pas stocker du foin comportant des restes de terre qui peuvent causer de l’humidité. Ensuite, on doit garder le foin à l’abri de la lumière du soleil, car le rayonnement direct expose à un risque de diminuer les apports naturels en vitamines. Par ailleurs, si vous fournissez du foin déjà emballé à l’intérieur d’un sac en plastique, vous devez être au courant que tous ses avantages nutritifs s’appauvrissent au-delà de cinq jours. De ce fait, le meilleur choix est de prendre de petites quantités, même si celles-ci s’avèrent plus chères.

La conservation du granulé

De la même manière que pour le foin, les granulés s’appauvrissent en valeur nutritive chaque jour quand on choisit mal la condition de stockage. Il faut donc éviter le lieu humide et trop chaud, ni d’un endroit exposé directement au soleil. L’humidité expose également au granulé de développer des champignons qui sont nocifs pour le cheval, non moins de changer la solidité des granulés. Celle-ci requiert donc un endroit hermétique à la différence du foin. Si vous optez pour un container en bois, il faut songer à le traiter contre les charançons, les acariens, et d’autres parasites. Autre chose à savoir, les valeurs nutritives resteront actives dans les granulés si on ouvre moins souvent le container. Dans le cas où vous occupez d’un ou de deux chevaux, il est mieux de prendre un volume plus petit au lieu de conserver une abondance de granulés et qu’à la fin il ne reste que des nourritures sans avantage nutritif. Dans l’occurrence où il faudrait conserver une grande quantité de granulés, il vaut mieux planifier un espace bien isolé.

Que faire alors en définitif ?

Gérer ses repas nécessite certaines précautions si vous optez pour abriter votre cheval sur votre domaine. Tout d’abord, on doit prévoir un lieur pour conserver les aliments pour chevaux. Le mieux du monde sera de le fermer pour éviter la chaleur excessive, l’humidité, ou bien plus les rongeurs. On peut choisir des foins préemballés (moyennant grosses) ou bien de petits paquets plus faciles à manipuler.